© Collection Air France.DR

Saint-Petersbourg, cinquante ans avant la coupe du monde

Back to news list

Le lien franco-russe ne date pas d’hier. Tout débute en 1924 lorsque Maurice Noguès effectue un vol d’étude jusqu’à Moscou pour le compte de la Franco-Roumaine.

Trois semaines de sauts de puce sur un trimoteur Caudron.
Il faut cependant attendre 1954 pour qu'Air France ouvre une liaison commerciale entre les deux capitales. Et 1958 pour qu'elle soit directe.
En dépit de la Guerre froide, les échanges se développent et le trafic triple entre 1963 et 1967. De quoi encourager en 1968 la création d'une seconde ligne entre France et Russie, vers Leningrad, en Caravelle puis en Boeing 727.


Cité de Lénine et Dostoïevski, la ville offre aux touristes français un condensé saisissant du faste impérial et du renouveau soviétique mais le trafic n’est pas suffisant et la desserte suspendue. Il faut attendre 1988 pour qu’elle réintègre définitivement le réseau d'Air France.


Depuis, Leningrad est devenue Saint-Pétersbourg, en 1991, une destination prisée des touristes français. Pour absorber le flux croissant de voyageurs, le nombre de vols n'a cessé d'augmenter : 2 fois par semaine en 1988, une fois par jour en 2001 et jusqu’à deux fois par jour, en A319, aujourd’hui.

Back to news list


Back to top