© Collection Air France

70 ans de liens forts entre Air France et les Antilles

Retour à la liste des actus

En juillet 1947, Le Latécoère 631 relie pour la première fois la métropole aux Antilles.

Longtemps à l’écart des routes aériennes, les Antilles font désormais parties du réseau Air France.

En 1935, Air France a envoyé son Latécoère 521, « Lieutenant de Vaisseau Paris » à Fort-de-France en Martinique, pour un vol de prestige. Mais il faut attendre juillet 1947, pour qu'un appareil, le Latécoère 631 « Henri Guillaumet », relie la métropole aux Antilles. Depuis Biscarosse, dans les Landes, le « Laté » dessert Fort-de-France en 30 heures, deux fois par mois. La liaison est complétée par un réseau local : des Catalina rayonnent entre la Martinique (Fort-de-France), la Guadeloupe (Pointe-à-Pitre), l'île de Trinidad, la Guyane française (Cayenne), le Venezuela et la Colombie.

L'ère des hydravions est bientôt révolue. Dans les années 1950, les Antilles se dotent d'aéroports, Le Lamentin, aujourd'hui Aéroport « Aimé Césaire », à Fort-de-France et Le Raizet « Guadeloupe Pôle Caraïbes » à Pointe-à-Pitre, capables d'accueillir les Lockheed Constellation et autres Douglas DC-4.

Destination Antilles-Guyane

Avec l'avènement des jets en 1959, les liaisons transatlantiques ne durent plus que 8 heures ! Grâce à l'essor des capacités d'accueil, 500 passagers avec le Boeing 747, le trafic décolle littéralement, dopé par le boom du tourisme. Il passe de 80 000 passagers en 1970 à 850 000 en 1987 ! Depuis, le succès des liaisons antillaises ne s'est pas démenti. Plus de 1,5 million de personnes voyagent chaque année avec Air France entre la métropole et les Antilles.
Martinique, Guadeloupe et Guyane sont chacune reliées quotidiennement à Paris par des vols directs en Boeing 777.

 



Si vous avez aimé cet article, découvrez :

Retour à la liste des actus


Retour en haut de page