© COLLECTION AIR FRANCE. DR

Il y a 50 ans, premier envol de Concorde

Retour à la liste des actus

2 mars 1969. En bout de piste, la silhouette effilée du prototype « Concorde 001 » aimante les regards des 400 journalistes, et des milliers de curieux, massés aux abords de Toulouse-Blagnac.

Voilà plus de six ans - et la signature d'un accord de coopération le 29 novembre 1962 - que le programme d'avion supersonique franco-britannique tient le monde en haleine. La conception et la construction sont menées à bien par Sud-Aviation et British Aircraft Corporation. Celles des réacteurs par et Rolls-Royce et la SNECMA. Il a notamment fallu répondre au défi de l'échauffement des structures à très grande vitesse.

Le défi a été relevé : le 001 a été présenté au public fin 1967. Et les essais ont alors pu s'accélérer, dirigés à Toulouse par le chef-pilote André Turcat - alors directeur des essais en vol à Sud-Aviation -, qui s'est naturellement vu confier les commandes du 001, en ce dimanche brumeux. À ses côtés, un équipage chevronné : le copilote Jacques Guignard, l'ingénieur navigant Henri Perrier et Michel Rétif, le chef mécanicien navigant.
À 15h40, l'avion s'ébranle, dans le fracas de ses quatre réacteurs. Propulsé dans le ciel de Toulouse, il effectue une large boucle, escorté par un Gloster-Meteor d'où sont retransmises, en direct à la télévision, les images de l'appareil en vol. Après 28 minutes, Concorde se pose sous les hourras, avant qu'André Turcat se réjouisse sobrement, devant la presse, que "la machine vole bien !".

L'oiseau blanc a bel et bien pris son envol... Sa carrière commerciale débutera sept ans plus tard, sous les couleurs d'Air France et de British Airways (1976-2003). 

Concorde : des chiffres et des faits

- "Concord" ou "Concorde" ? Le mot désigne à l'identique "entente" en français et en anglais. En 1967, le britannique Tony Benn, secrétaire d'Etat aux Technologies, tranche : le "e" final sera ajouté à "Concord" pour signifier "Excellence", "England", "Europe" et "Entente cordiale" !

- 21 janvier 1976 : premier vol commercial Paris-Rio de Janeiro via Dakar.
31 mai 2003 : dernier vol commercial New York et Paris.

- 30 juin 1973 : André Turcat, pilote d’essai, suit l’éclipse totale de soleil aux commandes du F-BFVA (Concorde 001 - premier appareil de série livré à Air France en 1976).

- Dans son livre sur le supersonique, André Turcat souligne que "la poêle en Téflon de la ménagère, les rotules en tissu de fibres de verre imprégné pour les foreuses en mer, les machines-outils ou les bateaux de plaisance, les barres de poussée et les bielles dans l'automobile ont largement bénéficié des mises au point du Concorde".

- 1976 : pour fêter l'arrivée du supersonique, un nouvel uniforme - destiné aux hôtesses Concorde - est confié à la Maison Jean Patou.

- Concorde, c'est synonyme d'esthétique et de prestige. Pas moins de trois prestigieux designers se sont succédé pour l'aménagement cabine : Raymond Loewy, Pierre Gautier-Delaye et Andrée Putman. Les fauteuils du salon d'accueil à CDG étaient signés Le Corbusier ; les couverts à bord, Christofle.

- Concorde, dans la mémoire collective, c'est Paris-New York en 3h45. Mais Concorde s'est également posé à La Havane, Rio de Janeiro, Dakar, Caracas, Mexico, Washington, Dallas...

- En 1992, Air France transporta la flamme olympique entre la Grèce et la France, en Concorde ! La flamme a ainsi battu un record en maintenant pendant 55 minutes la vitesse de 600 m/seconde entre Athènes et Paris. Enfermée dans un réceptacle, elle était alimentée par un carburant spécial mis au point par Air France pour éviter tout risque d'accident.

- Le père de Concorde, Lucien Servanty, est mort à Toulouse en 1973 à l'âge de 64 ans sans avoir jamais volé sur cet avion.

- Concorde en quelques chiffres :

Capacité : 100 passagers
Longueur intérieure de la cabine : 2,63 mètres
Vitesse : 2 200 km/h, soit 2 fois la vitesse du son (Mach 2.02)
Longueur totale : 62,19 mètres
Envergure : 25,56 mètres
Surface voilure : 358,25 m2
Poids à vide : 79, 265 tonnes
Altitude de croisière : 16 000 à 18 000 m
Niveau sonore au décollage : 119,4 décibels
Consommation par passager : estimée entre 14 et 17 litres pour 100 kilomètres parcourus (quatre fois plus que sur un avion de ligne actuel - 4 litres/100 km en moyenne -)
Heures de vol Air France : 90 087
Atterrissages Air France : 33 183
Nombre de passagers transportés par Air France : 1 414 292

  • © COLLECTION AIR FRANCE - MUSÉE AIR FRANCE. DR
  • © COLLECTION AIR FRANCE. DR
  • © Philippe Delafosse / Air France

Si vous avez aimé cet article, découvrez :

Retour à la liste des actus


Retour en haut de page