© Collection Air France. DR

Il y a 70 ans, Air France ouvrait sa desserte guyanaise

Retour à la liste des actus

En 1947, Air France ouvre une ligne entre Paris et Fort-de-France, triplement prolongée vers Pointe-À-Pitre, la Colombie et Cayenne. Pour la première fois, la Guyane est reliée à la métropole.

Tout juste érigé département français en 1946, la Guyane reste coupée de la métropole par les airs. Et sur place, le réseau tarde à s'organiser. Dès 1919 pourtant, deux lignes avaient été exploitées depuis Saint-Laurent du Maroni par les Transports Aériens Guyanais. L'hydravion s'avérait idéal, pour s'affranchir d'une nature par endroits indomptable. Mais la jeune compagnie fit faillite.

Du Latécoère au Boeing

Pour se rendre en Guyane, les voyageurs partent en train de Paris vers Bordeaux. Ils sont alors conduits sur l'hydrobase de Biscarosse, d'où un Laté 631 déjauge en pleine nuit. Après une escale à Port-Etienne, aujourd'hui Nouadhibou, en Mauritanie, il amerrit à Fort-de-France le samedi matin. Le dernier tronçon est effectué en avion amphibie Catalina. Les passagers arrivent enfin le dimanche à Cayenne. Ligne épique, bientôt suspendue après l'accident d'un Laté 631, en 1948. Elle sera définitivement rétablie en 1953, en Lockheed Constellation et DC-3.

Aujourd'hui, Paris et Cayenne sont reliés plusieurs fois par jour. Par vol direct, en Boeing 777-200 équipé Best depuis le 6 février, le voyage dure 9 heures.

  

Si vous avez aimé cet article, découvrez :

Retour à la liste des actus


Retour en haut de page