© Collection Air France.DR

Paris-Mexico, plus de 60 ans de liaisons aériennes

Retour à la liste des actus

27 avril 1952. À 19h24, un Lockheed Constellation d’Air France décolle d’Orly. Direction Mexico, à plus de 9 000 kilomètres de là...

Après des escales à Gander (Terre Neuve – Canada) , puis New York, l’élégant quadriréacteur – avec 34 passagers à bord – se pose sur l’aéroport de Mexico Central. La liaison Paris-Mexico est officiellement ouverte !

Il s’agit aussi du premier service aérien direct entre l’Europe et le Mexique. Pour Air France, lancée avec succès dans une stratégie long-courriers, Mexico prolonge idéalement sa ligne « drapeau », entre Paris et New York.
L’ensemble du tracé bénéficie des meilleurs appareils, des services les plus prestigieux. Comme le « Parisien spécial », quintessence du raffinement français : cabines privées, repas de chef, accueil au Champagne... Le Mexique connaît une vitalité formidable, soutenue notamment par son tourisme. De plus en plus d’Européens sont attirés.

Le trafic s’envole, les services se multiplient entre les deux capitales : une puis deux liaisons hebdomadaires en 1952, sept en 1954. En 1961, les Boeing 707 – capables de transporter 180 passagers – ramènent le périple de 24 heures à 14h20. Le renforcement des liens entre les deux pays, entériné par les visites – sur des avions d’Air France – d’André Malraux (1960) puis du général de Gaulle (1964) – achève de populariser Mexico, devenue une escale clef dans le réseau d’Air France.

Tête d’affiche des grandes campagnes de publicité (de la série de Georges Mathieu en 1968 à celle d’Air France, France is in the air d’aujourd’hui), elle ne cessera d’être desservie par les fleurons de la flotte : Boeing 747 en 1973, Airbus A380 en 2016.

Si vous avez aimé cet article, découvrez :

Retour à la liste des actus


Retour en haut de page