© COLLECTION AIR FRANCE - MUSÉE AIR FRANCE. DR

Roissy CDG : déjà 45 ans

Retour à la liste des actus

L'idée d'un troisième aéroport parisien émerge dès les années 1950. Avec l'essor exponentiel du trafic, Orly et Le Bourget menacent de saturation.

Or, on annonce déjà des gros porteurs, capables de déverser plus de 400 passagers d'un coup ! Sa nécessité ne fait donc pas débat, pas plus que la référence à Charles de Gaulle, décédé quelques années auparavant. Son lieu d'implantation - Roissy-en-France, à 25 km au nord de Paris - emporte aussi l'adhésion, la surface disponible offrant des perspectives exceptionnelles pour une grande capitale. Son esthétique, en revanche, défraie la chronique !

Imaginé par Paul Andreu, jeune architecte d'une trentaine d'années, CDG1 présente un concept novateur - un disque central relié à sept satellites - censé faciliter l'écoulement des flux de voyageurs. Déconcertant, mais résolument moderniste, finalement en phase avec cette France audacieuse du Concorde et du futur TGV.

L'atypique CDG 1 est inauguré le 8 mars 1974 par le Premier ministre Pierre Messmer, après huit ans de travaux. Cinq jours plus tard, un B747 de TWA en provenance de New York inaugure la piste 1 à 06 h 00. Le même jour, Air France fait décoller ses premiers vols.
La compagnie se limita d'abord à quelques dessertes françaises (Bordeaux, Nice, Toulouse) et européennes (Londres, Genève, Francfort, Turin, Lisbonne…).

La véritable installation est en novembre, avec le transfert à Roissy des deux tiers des vols et d'une partie de ses activités industrielles. Paris-CDG s'impose dès lors comme LA plateforme de déploiement d'Air France.

  • © COLLECTION AIR FRANCE - MUSÉE AIR FRANCE. DR
  • © COLLECTION AIR FRANCE - MUSÉE AIR FRANCE. DR
  • © COLLECTION AIR FRANCE - MUSÉE AIR FRANCE. DR
Retour à la liste des actus