© Collection Air France.DR / Collection Musée Air France.DR

Service à bord

Retour à la frise

Bienvenue à bord des vols Air France

De l'esprit pionnier au service familial

L’esprit pionnier des débuts limite l’exigence des passagers, surtout désireux d’arriver à bon port. Les prestations sont modestes : un barman unique, des collations froides, la possibilité de téléphoner ou d’envoyer des télégrammes avec la radio de bord. Les stewards et hôtesses se chargent du service, assurent l’accueil.

 

L'Âge d'or des services de luxe

L’année 1946 annonce l'âge d'or des services de luxe d'Air France universellement connus : "l'Epicurien" sur Londres (1950) et le "Parisien Spécial" sur New-York (1953) qui propose, à bord des Super Constellation, cabines privées avec lits, repas gastronomiques avec champagne. Plus la durée du vol s’allonge, plus la qualité de la restauration et du confort devient primordiale. Air France adapte ses cabines, aménage des fours, lance les voitures-repas : les Comodiprest en 1966. Le service se professionnalise au fur et à mesure.
En juin 1951, la ligne Paris-Dakar est assurée en 13 heures de vol, à raison de 8 vols hebdomadaires. Un "service familial" est assuré avec 55 places réservées aux enfants accompagnés de leurs parents. Des hôtesses puéricultrices sont alors à bord des vols pour aider les familles. Bébés et enfants bénéficient de produits et services adaptés à leurs âges : hamacs, repas bébé, jouets, albums et autres distractions… ces « assistants-famille » aideront les mères, renforceront les équipages et veilleront au bien-être des enfants.

 

Des cabines en perpétuelle évolution

Dès 1953, Air France redéfinit l’ensemble de ses prestations autour des nouveaux besoins des passagers en proposant un service global et des prestations de qualité, déjà à l’époque, les principaux moyens de différenciation et de fidélisation dans un secteur du transport aérien très concurrentiel.

Le service Grand Luxe ou "Golden Parisian" sur l'Atlantique Nord est inauguré en janvier 1954. Un confort absolu avec 16 fauteuils couchettes, appui-tête en caoutchouc mousse et repose pieds, 8 compartiments privés séparés par des cloisons en citronnier comprenant un grand lit à 2 places pouvant se transformer le jour en un luxueux petit salon. Les prestations sont de très haute qualité. Le service Première Classe ou Service Parisien et le service Touriste, en mai 1952, sont également proposés.

Sur ses lignes d'Extrême-Orient, en plus de ses hôtesses françaises, Air France fait appel à des hôtesses japonaises pour assurer le service en Kimono et favoriser le dialogue avec la clientèle japonaise en 1955. Puis, c’est au tour du Brésil de voir ses équipages complétés par la présence d’hôtesses brésiliennes en 1968 sur les vols à destination du Brésil.
Avec l’arrivée du Boeing 747 en 1970, l’espace s’agrandit et l’avion permet de transporter près de trois fois plus de passagers plus que le Boeing 707 avec des conditions de confort amélioré. En Première : bar-salon à l'étage, décoration réalisée par des artistes, service de qualité…

Parallèlement, pour reconquérir une clientèle touristique qui lui échappe, Air France lance la classe « Vacances », un service très simplifié et des prix à peine supérieurs à ceux des compagnies charters. Air France inaugure son 1er vol "Air France Vacances" sur Paris-Fort de France-Pointe à Pitre en 1979 puis sur New York. Des vols assurés en Boeing 747.

En 1981, le pont supérieur des B747 "mixte" d'Air France est à nouveau réservé aux passagers de la Première Classe, avec 8 fauteuils-couchettes, permettant ainsi à la Compagnie de proposer 32 places, au lieu de 24, dans cette classe.

Air France installe une Première Classe sur six Airbus A300-B4 de sa flotte long-courrier. Ils offrent 26 nouveaux sièges plus larges et permettant une plus grande inclinaison du dossier. Le service y est de la même qualité que celui proposé en Première classe à bord des B747. Les Airbus long-courriers d'Air France desservent le Sénégal, la plupart des escales du Proche-Orient, Djibouti, la Tanzanie et les Comores.

  • Service à bord d'un Lockheed Constellation "Parisien spécial" - années 1950 © Collection Air France.DR / Collection Musée Air France.DR
  • Une hôtesse surveille des enfants en cabine – 1970 © Collection Air France.DR / Collection Musée Air France.DR
  • Service restauration à bord d'un Boeing 747-400 entre 1990 et 1995 © Collection Air France.DR / Collection Musée Air France.DR

Des services toujours plus adaptés

Air France lance la classe « Air France Le Club » en 1983 sur ses Boeing 747 mixtes et combinés sur les lignes Amérique du Nord, Mexique, Amérique du Sud et Asie ainsi que la gratuité des boissons, du cinéma et de la musique en classe "Economique" sur les vols long-courriers. Les ventes à bord font leur apparition cette même année.

De plus en plus de distractions sont proposées en phase avec la société naissante du divertissement et de la consommation. Air France est la première compagnie aérienne à installer des téléphones avec le service JetPhone en 1997 depuis un appareil intégré au dossier des sièges des cabines "l'Espace", "Plein ciel" "Tempo" ou "Loisirs (prix minimum d'un appel : 12,50 francs). Et en 2007, la première compagnie à réceptionner un A318 équipé du système OnAir permettant aux passagers d’utiliser leur téléphone portable en vol sans perturber les instruments de navigation.

« Planète Bleue », un label lancé en 1993, offre des services dédiés à ses voyageurs en herbe, un univers décliné dans trois classes d'âge -bébés, enfants et adolescents-. Des attentions particulières sont proposées aux familles ou enfants voyageant seuls. La marque "Planète Bleue" sera progressivement enrichie par des produits et services nouveaux et des opérations spéciales seront lancées pendant les vacances scolaires (grandes vacances et Noël).

Air France s’implique aussi pour simplifier le voyage des personnes handicapées et à mobilité réduite et crée en 2001 un service d’assistance spécifique : SAPHIR - Service d’Assistance aux Personnes Handicapées pour les Informations et Réservations.

 

Poursuivre la montée en gamme

Aujourd’hui, Air France a franchi une étape majeure dans la montée en gamme de l’ensemble de ses produits et services et offre à ses clients une expérience de voyage unique à bord de nouvelles cabines, une gastronomie trois étoiles et une relation attentionnée à chaque étape du voyage.

Si vous avez aimé cet article, découvrez :

Retour à la frise


Retour en haut de page