©Uniformes

Uniformes

Retour à la frise

Air France, depuis toujours un symbole de l'élégance à la française.

Les premières inspirations

Les premiers « uniformes » du Personnel navigant commercial masculin se constituent de la garde-robe inspirée de celle des serveurs des wagons-lits, respectant les codes du savoir-vivre de l’hôtellerie de luxe : veste blanche, pantalon marine, casquette blanche, spencer marine à col. Les galons et insignes marquent une hiérarchie garante d’un ordre, un style militaire que l’uniforme masculin de l’aviation civile conservera intact jusqu’à aujourd’hui.

En 1945, Air France organise le premier concours de recrutement d’hôtesse. L’uniforme devient alors indispensable. Sélectionnée par les hôtesses, la maison de couture Georgette Renal prévoit une garde-robe de vêtements basiques : tailleur, robe pour l’été et manteau. L’hôtesse prend alors des allures de collégienne partie à la guerre. En 1951, la compagnie en plein essor, choisit la maison Georgette de Trèze pour moderniser, féminiser l’allure des hôtesses et traduire l’esprit des années cinquante.

L’ancien uniforme ne convient plus au rôle actif qu’Air France entend faire jouer à ses hôtesses. En mars 1962, la Compagnie lance un nouvel modèle conçu par Marc Bohan chez Dior, en introduisant dans sa collection de haute couture un modèle baptisé « Air France ». Le coloris général de la tenue s’éclaircit vers un bleu dit Marceau et le tambourin bleu marine orné de l’écusson d’Air France remplace le béret. Les moindres détails du nouvel uniforme évoquent le raffinement de la haute couture. Premier uniforme couture, il est celui qui a le plus marqué le Personnel navigant.

A la fin des années 60, le célèbre couturier Cristobal Balenciaga dessine les nouveaux uniformes d’Air France. Le projet se limite seulement aux hôtesses navigantes qui seront dotées d’un tailleur d’hiver dans un style très « aéronautique ». En 1971, la maison Balenciaga ajoute deux tenues (hiver et été) pour distinguer les hôtesses au sol. A la fin de l’année, les hôtesses se plaignent que les couturiers ne prennent pas assez en compte leurs conditions de travail.

  • Uniforme Georgette de Trèze - 1954 © Collection Air France
  • Uniforme Christian Dior - 1963 © Collection Air France
  • Uniforme Cristobal Balenciaga - 1969 © Collection Air France

Les années 1970 : place à l’inventivité

Le classicisme de l’uniforme d’Air France détonne au milieu d’une mode qui « pense » déjà les voyages interstellaires. UTA choisit la forme la plus avant-gardiste de la mode en commandant son nouvel uniforme de 1968 à Pierre Cardin afin de rajeunir le style de la compagnie. Pour conserver le caractère inventif de la compagnie, UTA confie dès 1973 le changement des uniformes à André Courrèges. Le pantalon fait son apparition, accompagné de petits blousons de skaï, pulls moulants, mini-jupes et de bottes blanches plates. UTA choisit d’exprimer son modernisme par un uniforme à la dernière mode.

En 1971, Jacques Esterel lance le nouvel uniforme d’Air Inter, qui mise sur le dynamisme de la couleur orange et un décor de géométrie de couleur pop : manteau-mini, robe à pois, sac à bandoulière, escarpins et chapeau. Très vite le style des uniformes se « démode » dans une période où la tendance est éphémère. UTA et Air Inter optent pour un style plus classique en s’adressant aux maisons Nina Ricci, Hermès et Dior dans les années 80. Les années soixante-dix ouvrent une nouvelle page dans l’histoire des uniformes d’Air France : celle de la douceur et de la convivialité, qui rompt avec la tenue traditionnelle imposée. Pour fêter l’arrivée du Concorde, un nouvel uniforme, destiné aux hôtesses du Concorde, est confié à la maison Jean Patou en 1976.

En 1978, après trois ans de crise, les activités d’Air France se développent et un nouvel uniforme destiné à habiller le personnel navigant est conçu dans le souci de redéfinir une image de marque. Le bleu et le blanc, couleurs traditionnelles d’Air France, sont « dynamisés » par le rouge. Afin d’obtenir cette diversité de styles, cet uniforme multiforme est confié à trois maisons de couture : Carven, Nina Ricci et Grès.

Air France dévoile un nouvel uniforme pour les agents commerciaux au sol en 1987. La marque Georges Rech reflète parfaitement le style de la femme active et dynamique au charme masculin-féminin. Quant à l’uniforme du Personnel navigant, la garde-robe sera confiée à trois couturiers : le manteau par Nina Ricci, les quatre éléments principaux par Carven, la robe d’été par Louis Féraud et les accessoires par Catherine de Karolyi.
Chaque couturier se voit remettre le cahier des charges (confort, aisance, praticité) et le Personnel navigant commercial vote le choix des pièces qui vont composer sa nouvelle garde-robe.

  • Uniforme UTA par Courrèges - Années 1970 © Collection Air France
  • Uniforme Jean Patou, exclusivement porté à bord du Concorde - 1979 © Collection Air France
  • Uniforme Louis Féraud - 1987 © Collection Air France

Les années 1990 et l’identité unique

Au début des années 90, pour donner une unique identité à l’ensemble des agents, un uniforme commun s’impose. La tenue du Personnel navigant se recompose sur la base du mixte des uniformes de 1987 avec Nina Ricci, Carven et Louis Féraud.

Grâce à sa politique de regroupement et de fusions successives, Air France doit se créer une apparence qui personnifie ce rassemblement d’univers et de cultures. L’uniforme, confié au célèbre couturier Christian Lacroix, naît d’un métissage subtil entre nécessité identitaire et liberté de l’imaginaire. Il séduit et fait rêver collectivement.
« On reconnaît entre mille dans n’importe quel aéroport du monde un équipage d’Air France, dira Christian Lacroix. Pas seulement à ses « couleurs » bien sûr, mais à ce mélange d’allure et de style inexprimable ». En 2005, le couturier arlésien créée une garde-robe d’une centaine de pièces combinables entre elles et revisite ainsi « l’élégance à la française ».

  • Uniforme PNC Christian Lacroix - 2005 ©Virginie Valdois
  • Uniforme PNC Christian Lacroix - 2005 ©Virginie Valdois
  • Uniforme AEC Christian Lacroix - 2005 ©Virginie Valdois
Uniforme Christian Lacroix - 2005 © Virginie Valdois

Si vous avez aimé cet article, découvrez :

Retour à la frise


Retour en haut de page